Love echangisme
Publié le - 899 visites -

Délicieuse fessée : notre expérience

Voici une expérience de fessées sexuelles qui a notamment envoutée un internaute de maitresse sm

Première partie

Tout commence par un texto anodin dans lequel Lilou m’annonce clairement « Tu viens me fesser ce soir ? ». Ce simple message cachait autre chose. La veille, c’est elle qui m’avait fessé. L’excitation d’hier d’être la donneuse s’était transformée ce jour, en une excitation pour devenir la receveuse. Je lui ai alors répondu : « C’est une évidence ma chère. Vous avez fouillé la boîte à capotes et découvert ma petite surprise. Cela mérite correction ! Une jupe devrait aider à vous racheter un peu… ». Après quelques minutes, elle a répondu « Vous vous contenterez d’une robe monsieur ». Elle s’est prêtée au jeu que je lui avais proposé. Je suppose qu’elle se doutait qu’un tel message deviendrait un argument valable pour entreprendre de la fesser. J’ai laissé planer le doute : « ah bon ? Vous prenez des risques ». Elle répondit par un énigmatique « oui…et cet accessoire ne fait pas partie de ma garde-robe ». J’ai conclu l’échange par le mot « Intriguant ».

Source photo : www.delcampe.net

Deuxième partie

Je me suis ensuite rendu chez elle. Une fois le repas terminé, nous sommes partis vers la chambre. Debout, face à elle, je commençai à délicatement baisser ma main vers ses fesses. Elle était légèrement maquillée et portait une robe noire, des bas accompagnés d’un porte-jarretelles de même couleur et d’un soutien-gorge sexy. L’ensemble était appétissant… Après avoir aiguisé ses sens, je me suis assis sur la chaise du bureau, a attrapé son poignet et l’a dirigé à se courber sur mes cuisses, afin de répondre à ses attentes. Après avoir lu l’ouvrage « Sens Dessus Dessous : Confessions d’un fesseur », Je relevai doucement sa robe pour laisser sa chair au contact de l’air, caressant légèrement ses fesses pour lui faire sentir la différence de températures, avant de rabaisser sa robe, pour débuter de délicieuses fessées par-dessus celle-ci. Mes claques devenaient de plus en plus franches. Alternant délicieuse fessée et caresse, son excitation montait peu à peu. J’ai ensuite remonté sa robe, quelques claques se firent entendre et sentir de son coté, sur la fesse gauche, puis la droite, allant même à frapper entre les deux, dans une sensation très excitante mais plus douloureuse… Je glissais de temps en temps, ma main près de son sexe, pour déterminer si son excitation était suffisante pour amplifier cette délicieuse fessée. À peine, ma main effleurait ses lèvres, qu’elle n’hésitait pas à me le faire comprendre. Elle était excitée à cette phase de la fessée et je savais à présent que je pouvais entreprendre la conclusion sur le lit, toujours en alternant les fessées et les caresses…

Par la suite, elle m’avoua qu’au cours de cette expérience, elle avait dû freiner son plaisir de jouir deux fois ; elle m’a avoué que l’orgasme qu’elle venait d’avoir, en était devenu plus que libérateur.

Une envie d'expression, réagissez concernant ce post.

Les publications similaires de "Soirées libertines"

  1. 10 Juil. 2016Place Libertine et le libertinage695 visites
  2. 29 Avril 2016Les règles du libertinage770 visites
  3. 24 Mars 2016Le plus dur sera de résister aux charmes des stripteaseuses du club1929 visites